A l'origine, le Manoir était une maison privée, le Manoir du Butin. Un agrandissement l'a embelli au milieu du XXème siècle. On racontait autrefois que sur les hauteurs de Grâce, face à la mer, les paysans dressaient un piège aux navigateurs qui pensaient reconnaître l'abri du port et ses feux d'approche. Ainsi, leurs navires tombaient en perdition à cause des roches au pied des falaises et les paysans pillaient la cargaison de l'équipage. C'était en sorte leur "butin".

Durant la deuxième guerre mondiale, les Allemands se sont installés dans les lieux et y sont restés jusqu'à la libération de la ville d'Honfleur.

 

 
Carte postale Le Phare.jpg

Le phare…

Le phare dit « du butin » construit au début du XXème siècle, remplaçait le phare de l’hôpital dont la lanterne était tombée en désuétude. Il ouvrait l’Estuaire aux navires en phase avec le phare de la « hève » au Havre.

honfleur.saga-familiale-en-cours-au-manoir-des-impressionnistes.jpg

En 1980, la Famille Rolland BOELEN a acquis le Manoir, la bâtisse a été ensuite restaurée et transformée en hôtel. En décembre 2010, sous la direction de la Famille Bruno BOELEN, le Manoir est rebaptisé Le Manoir des Impressionnistes en hommage aux peintres impressionnistes qui ont tous planté leur chevalet à proximité de la bâtisse. Sur les murs de la salle à manger, les œuvres de Fernand Herbo qui peignait depuis le Manoir, témoignent des liens du Manoir avec les peintres Honfleurais. Fernand Herbo venait y danser, le dimanche soir dans les années 50. Les lumières du soleil couchant ont permis aux Impressionnistes d'y réaliser leurs ciels les plus lumineux.